Moi je lis tout seul !

La collection Moi, je lis tout seul  ! s’adresse aux élèves de 3ème Harmos qui débutent l’apprentissage de la lecture. Les histoires racontent les aventures de Milo et Anaïs à travers la Suisse.  Petit plus de cette collection : chaque titre est accompagné de jeux de compréhension adaptés.

 

Vous trouverez tous les titres de cette collection dans notre rayon Premières lectures.

A découvrir également : dans la même collection, les aventures d’Oscar et Salomé.

Nouvelles acquisitions : mars 2018

Le printemps est enfin arrivé ! Retrouvez les acquisitions du mois de mars. 

Une histoire à suivre

Après tout ce blanc vient le vert,
Le printemps vient après l’hiver.
Après le grand froid le soleil,
Après la neige vient le nid,
Après le noir vient le réveil,
L’histoire n’est jamais finie.

Après tout ce blanc vient le vert,
Le printemps vient après l’hiver,
Et après la pluie le beau temps.

Claude ROY – Farandoles et fariboles

Exposition Raconte-moi la Vallée de Joux

Qui sont les premiers habitants ? Que signifient les noms des villages ? Comment est apparue l’horlogerie ? Quelle est l’origine du Pégase, du vacherin Mont d’Or ? Quelle est l’histoire du Grand Hôtel, du Manoir du Pont, de l’Église du Sentier, du cinéma La Bobine, du Centre sportif, du téléski des Esserts, de l’Hôtel de la Lande, du Hockey Club ? Que s’est-il passé le 26 août 1971 ? Quand est arrivé le train à la Vallée de Joux ? Qui étaient les Passeurs du Risoud ? Qui a fondé l’ESVJ ?

Dans le cadre du cours d’histoire, la classe 10VG/2 a travaillé sur la Vallée de Joux. Chaque élève s’est posé une question sur sa région. Après un travail de recherche documentaire, il a élaboré un panneau explicatif.

Ces panneaux sont à voir jusqu’à fin avril à la Médiathèque. Nul doute que vous apprendrez de nouvelles anecdotes !

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter notre bibliographie sur le sujet.

La tresse de Laetitia Colombani

« Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité. »

Après un tapage médiatique à sa sortie et plusieurs avis positifs de nos lectrices, je me suis laissée tentée par ce roman mais en version livre audio.

J’ai passé un agréable moment d’écoute en compagnie de ces trois femmes à la culture, aux parcours et aux destins bien différents. J’ai été très touchée par ces trois parcours de vie.

Avec une plume fluide et délicate, Laetitia Colombani nous offre un magnifique roman extrêmement bien documenté et à la construction intelligente. Un petit bijou littéraire à ne pas louper!

Petit plus avec le livre audio car il contient un entretien très intéressant avec l’auteur. / NF

Vous trouverez ce livre-audio dans notre rayon Multimédia à la cote COLO (blanc). Le titre est aussi disponible en version papier dans notre rayon Romans ado-adultes.

La vache, un film de Mohamed Hamidi

« Fatah, petit paysan algérien, vit dans sa ferme avec sa famille et sa vache prénommée Jacqueline qu’il rêve de présenter au Salon de l’Agriculture à Paris. Lorsqu’il reçoit l’invitation tant attendue, il s’embarque avec sa vache pour Marseille puis continue à pied à travers la France, allant de rencontres en surprises. »

Voilà un road-movie drôle et touchant, un brin naïf, qui montre que l’on peut aller jusqu’au bout de ses rêves, mais que cela nécessite parfois un peu d’aide. Le clin d’œil à Fernandel dans La vache et le prisonnier ne vous aura sans doute pas échappé ! A noter encore que la bande son aux accents gitans est composée par Ibrahim Maalouf. / LC

Avec Fatsah Bouyahmed, Lambert Wilson et Jamel Debbouze

Vous trouverez cette comédie française, dès 8 ans, dans notre rayon Multimédia à la cote VACH (vert).

A noter encore que le film sera projeté dans le cadre Ciné pour tous à La Bobine le mercredi 28 mars, à 15 h.

Les derniers jours de nos pères de Joël Dicker

« Londres, 1940.

Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors. Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans l’espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de cœur et d’armes. Entraînés et formés de façon intense aux quatre coins de l’Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d’alerte…

L’existence même du SOE a été longtemps tenue secrète. Soixante-cinq ans après les faits, Les Derniers Jours de nos pères est un des premiers romans à en évoquer la création et à revenir sur les véritables relations entre la Résistance et l’Angleterre de Churchill. »

Je n’ai pas pu lâcher ce livre ! Belle écriture avec un savant mélange d’Histoire et d’émotions. On s’attache rapidement aux agents secrets, on vit et tremble avec eux tout au long du roman, même parfois jusqu’à la mort.

Très belle réussite pour le premier roman de Joël Dicker, malheureusement moins connu que les deux autres. / NF

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Ado-adultes à la cote DICK (blanc).

Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon de Sandrine Campese

« Comment ne pas oublier le S de paradis ou celui de descente ? Comment se rappeler qu’il faut deux F à effrayer et un accent circonflexe sur le A de château ? Difficile de mémoriser l’orthographe de certains mots lorsqu’on les apprend ! Sandrine Campese a imaginé de jolis dessins mnémotechniques à la fois instructifs, drôles et poétiques pour devenir incollable en orthographe et enrichir son vocabulaire. Chaque dessin est accompagné d’explications pédagogiques et ludiques sur le mot. Au-delà de l’aide apportée aux enfants dans leur apprentissage de l’orthographe, voici une nouvelle façon de jouer avec les mots et de donner le goût d’apprendre. »

Les leçons d’ortografe ou d’ortogrphe ou plutôt d’orthographe, quel supplice à l’école ! Avec ce magnifique documentaire plus de raison de faire des fautes dans les dictées, les enfants pourront apprendre l’écriture de mots complexes tout en s’amusant ! / NF

En voici deux exemples :

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Documentaires jeunesse à la cote 804 (jaune).