Une toile large comme le monde d’Aude Seigne

« Sous nos trottoirs et nos océans, des millions de mails transitent chaque seconde à travers des câbles qui irriguent le monde. Surfant sur ce flux continu, Pénélope, June, Birgit et Lu Pan mènent leur existence de « millénials » aux quatre coins de la planète. Fascination ou familiarité, dépendance ou dégoût, leur rapport au web oscille, dans leur travail comme dans leur vie amoureuse. En découvrant l’univers de boîtes et de fils qui les relient bien plus concrètement qu’ils n’imaginent, ils élaborent un plan vertigineux pour atteindre leur but commun : mener une existence hors de la Toile. »

Un roman qui parle d’internet ? Est-ce paradoxal ? Pas tant que cela dans notre société hyper connectée d’aujourd’hui ! Un récit instructif, qui met en question notre utilisation d’internet.

Jeune auteure suisse, Aude Seigne a été récompensée par le prix Nicolas Bouvier en 2011 pour les Chroniques de l’Occident nomade. Elle fait désormais partie de la scène littéraire romande. A découvrir absolument ! / LC

Vous trouverez ce roman de société dans notre rayon ados-adultes à la cote SEIG (blanc).

Un coupable presque parfait de Robin Stevens

 » Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de sciences étendue dans le gymnase. Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à résoudre mais d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau. Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l’école où vous vivez. « 

Voici un roman policier à l’ambiance très british ! Grâce à un plan du pensionnat et une liste des suspects, les lecteurs se retrouvent à mener l’enquête en compagnie des deux jeunes détectives Daisy et Hazel. Roman interactif donc, dont le suspense est gardé jusqu’au dénouement. Dans la lignée d’Agatha Christie ou d’Arthur Conan Doyle. / LC

Vous trouverez ce roman dès 11 ans dans notre rayon ados-adultes à la cote STEV (rouge).

Du même auteur : De l’arsenic pour le goûter ; Un assassin de première classe

Le dernier vice-roi des Indes, un film de Gurinder Chadha

 » Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour accueillir en grande pompe Lord Mountbatten et sa famille. Petit-fils de la reine d’Angleterre et nommé dernier Vice-Roi des Indes, « Dickie » Mountbatten devra préparer le pays à l’indépendance. Mais la tâche s’avérera bien plus ardue que prévu. Après d’âpres négociations avec Nehru, Gandhi et Jinnah, perturbées par de violents conflits religieux, il n’aura d’autre choix que d’entériner la partition des Indes et la création d’un nouvel état, le Pakistan. « 

Ce film relate l’indépendance de l’Inde et la naissance du Pakistan, sujet peu connu en Suisse. Je me suis donc instruite en regardant ce film bouleversant et captivant du début à la fin. / LC

Vous trouverez ce film historique dès 12 ans dans notre rayon Multimédia à la cote DERN (blanc).

Le dernier abbé du Lac

Savez-vous comment s’est terminée l’aventure des moines qui ont été les premiers colons de notre région ? Qu’ont fait les Bernois pour en arrivant ? Comment la Réforme s’est imposée à la Vallée ? Cette histoire méconnue fait l’objet d’un livre qui vient de paraître.

Venez donc le jeudi 13 septembre pour la conférence de Monsieur Joël Reymond,  19 heures 30 à la Grande Salle de l’Abbaye, entrée libre et apéro offert.

La chorale des dames de Chilbury de Jennifer Ryan

« Alors que l’Angleterre entre dans la seconde Guerre mondiale, la professeur de musique Primrose Trente, nouvellement arrivée à Chilbury, encourage les femmes du village à braver le décret du pasteur ordonnant la fermeture de la chorale de l’église en l’absence des hommes, et à continuer de chanter à leur place. La chorale des dames de Chilbury est née! Elle est constituée d’un petit groupe hétéroclite : une veuve qui tremble pour son fils unique envoyé au front, la plus belle fille du village amoureuse d’un bad boy, sa petite sœur qui s’essaye à la politique sans rien y comprendre, une jeune réfugiée juive pleine de secrets et une sage-femme louche qui tente de fuit un passé sordide. Grâce au chant, chacune trouve la force de surmonter les difficultés quotidiennes et les horreurs de la guerre qui déchirent leurs vies. »

Je referme ce livre triste et nostalgique de devoir quitter les dames de la chorale de Chilbury. L’auteur nous offre une belle brochette de portrait de femmes très attachantes. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre ces choristes ainsi que la petite communauté de Chilbury. Potins, secrets, jalousie, mensonges mais également le deuil et la guerre. Le gros point fort du roman est la forme choisie par l’auteur avec un subtil mélange de lettres et de journal intime. J’ai presque eu l’impression de faire partie de cette petite communauté.

Petit coup de cœur pour ce roman à plusieurs voix ! / NF

Vous trouverez ce livre dans notre rayon ados-adultes à la cote RYAN (blanc).