Et je danse aussi de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

« Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une « lectrice comme les autres ». Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir — et qu’il n’ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s’établit qui en dévoile autant qu’elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun… »

Cher Pierre-Marie, Chère Adeline,
Merci pour cet agréable moment passé en compagnie de vos mails, je me suis régalée. Sucrés comme des bonbons, doux comme des poussins en peluches, fort comme le schnaps, ou encore acide comme du jus de pamplemousse, vos échanges m’ont fait traverser toutes sortes d’émotions.
Trêve de plaisanterie, votre livre est un petit bijou, par sa construction, son originalité et sa légèreté.
Une chose est sûre, vous allez me manquer mais en guise d’au revoir je vous adresse un coup de cœur.
P.S : Salutations à Josy et Max.
Nadine

Vous trouverez ce livre audio à la cote BOND (blanc).

Guerilla green d’Ophélie Damblé et Cookie Kalkair

 » Alors même que nos villes regorgent d’espaces non exploités, aucun fruit ou légume n’y pousse. Armée de râteaux, graines et arrosoirs, c’est là qu’intervient la Guerilla Green ! Les activistes non-violents issus de ce mouvement prônent un jardinage politique : il n’est pas seulement question de fleurir les balcons, mais bien de se réapproprier l’espace urbain, de recréer du lien social et de renouer avec l’autonomie. Ophélie, trentenaire et citadine confirmée, compte bien reverdir sa ville plutôt que de la quitter et donne les clés pour mettre en pratique la devise des guerilleros : Plantez… partout ! »

Posez tout, l’heure est arrivée… Le guide de la guerilla green est enfin là. Je n’ai donc plus qu’une chose à faire : citer ce formidable Ron Finley « Let’s plant some shit !!! ». / Morgane

Vous trouverez cette bande dessinée pour les adultes à la cote GUER (blanc).

Les dernières heures de Minette Walters

« Mois de juin de l’an 1348 : une épidémie monstrueuse s’abat sur le Dorset et décime peu à peu les habitants. Nobles et serfs meurent par milliers dans d’atroces souffrances.
Quand la pestilence frappe Develish, Lady Anne a l’audace de nommer un esclave comme régisseur. Ensemble, ils décident de mettre le domaine en quarantaine pour le protéger.
Bientôt, les stocks de vivres s’amenuisent et des tensions montent car l’isolement s’éternise. Les villageois craignent pour leur sécurité lorsqu’un événement terrible menace le fragile équilibre. Les gens de Develish sont en vie, mais pour combien de temps encore ? Et que découvriront-ils quand le temps sera venu pour eux de passer les douves ? »

Minette Walters, que nous connaissons pour ses excellents romans noirs, s’attaque avec Les dernières heures à la saga historique. Vous avez aimé lire Les piliers de la terre de Ken Follett ? N’attendez plus pour découvrir ce roman ! / Léa

Vous trouverez ce roman historique dans notre rayon Ados-adultes à la cote WALT (blanc).

Murène de Valentine Goby

« Hiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié… Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort — corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné. Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu’il ne survivra pas ? A quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu’adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu’il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ? Murène s’inscrit dans cette part d’humanité où naît la résilience, ce champ des possibilités humaines qui devient, malgré les contraintes de l’époque — les limites de la chirurgie, le peu de ressources dans l’appareillage des grands blessés —, une promesse d’échappées. Car bien au-delà d’une histoire de malchance, ce roman est celui d’une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l’émergence du handisport et jusqu’aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964. »

J’ai été profondément touchée par le destin brisé de ce jeune homme mais aussi par son combat pour accepter son destin d’homme sans bras.
J’ai aimé les différents stades traversé par François, la détresse, la colère, l’acceptation, la douleur, sa reconstruction, ses victoires, sa ténacité et surtout l’espoir.
L’écriture est pointue avec des longueurs mais l’histoire émouvante et passionnante nous fait oublier la plume parfois difficile de Valentine Goby.
Petit bémol pour moi qui aime le sport, je pensais que la partie traitant des Jeux Olympiques de Tokyo serait plus longue mais j’ai pris quand même beaucoup de plaisir à découvrir les débuts du handisport. / Nadine

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote GOBY (blanc).

Skieurs de légende d’Alexandre Pasteur

« Slalom, géant, super-G, descente… quelle que soit la discipline, les quarante-sept skieurs alpins présentés dans ce livre ont un point commun : les podiums. Multiples vainqueurs en coupe du monde le plus souvent, ils ont pu rafler l’or aux JO ou aux championnats du monde. D’Ingemar Stenmark à Lindsey Vonn, en passant par Alberto Tomba, Luc Alphand ou Katja Seizinger, ces champions ont tous laissé une trace dans la grande histoire du ski de compétition. Quarante-sept destins exceptionnels et autant d’histoires trépidantes, parfois tragiques, superbement illustrées par les meilleurs photographes de la discipline. LE livre que tous les amateurs de ski voudront avoir dans leur bibliothèque. »

Alexandre Pasteur, commentateur sportif français, nous dresse une belle galerie de portraits de champions et championnes qui ont marqué le cirque blanc. Grâce aux magnifiques photos et les textes remplis d’anecdotes, on découvre l’histoire du ski alpin. Un magnifique ouvrage que je conseille aux amateurs de sports d’hiver. / Nadine

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Documentaires adultes à la cote 796.9 (blanc).

L’inter : le concours international de ski nordique du Brassus de Jacques-Frédéric Piguet

« Les épreuves internationales de ski du Brassus, «L’Inter» pour les intimes – une des plus importantes joutes sportives de ski nordique d’Europe centrale – aura, durant près de 50 ans, enthousiasmé les Combiers et fait rayonner la Vallée de Joux bien au-delà de ses frontières. L’amitié, l’esprit de fraternité et de communion qui ont caractérisé ces rencontres sont au cœur de la réussite de cette extraordinaire aventure humaine. Et si cette épopée s’est terminée il y a quelques 20 ans déjà, elle est restée gravée à jamais dans le cœur de tous ceux qui y ont participé ou contribué. Ce recueil leur est dédié, pour les générations à venir.
Richement documenté et plein d’anecdotes, ce livre retrace ce qui s’est avéré être, suivant les éditions, des «épreuves», autant pour les organisateurs que pour les participants, de la première édition en 1952 à son extinction en 2000. »

Voici un magnifique livre que tout combier devrait avoir dans sa bibliothèque. Richement illustré par des photos et des articles de journaux, cet ouvrage retrace l’histoire de ces épreuves emblématiques de la Vallée de Joux. Nous pouvons découvrir l’évolution du matériel et des infrastructures au fil des années. Petit plus avec la DVD qui complète à merveille ce livre. / Nadine

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Documentaires adultes à la cote 796.9 (blanc).