Qui a tué Heidi ? de Marc Voltenauer

« Heidi gisait dans une mare de sang, la gorge
tranchée… Soudain, depuis le sommet d’un nuage
orageux, un sillon lumineux fendit le ciel et un éclair
s’écrasa sur la crête du Grand Muveran. »

Un politicien abattu à l’Opéra de Berlin, un tueur à gages en mission à Gryon, des fantasmes meurtriers dans le secret d’une chambre… L’inspecteur Auer reprend du service. Il entraîne Mikaël, son compagnon, dans un voyage sans retour, au plus noir de l’âme humaine. Après le succès du Dragon du Muveran, le nouveau polar glaçant de Marc Voltenauer, au coeur des Alpes vaudoises.

Quel plaisir de retrouver l’inspecteur Auer et se retrouver à Gryon dans les Alpes vaudoises !

Le rythme plutôt lent du début m’a quelque peu déstabilisé. Puis, arrive le moment où l’histoire s’emballe et là le suspens devient insoutenable.  

Comme pour le dragon le Muveran, l’écriture est aboutie et l’histoire est très bien ficelée. Vivement les prochaines enquêtes de l’inspecteur Auer ! / NF

Vous trouverez ce roman policier dans notre rayon ados-adultes à la cote VOLT (blanc).

Le voyage à Paris : un carnet de Pierre Aubert – samedi 2 décembre 2017

A l’occasion de la sortie, chez art&fiction, du livre Le Voyage à Paris : un carnet de Pierre Aubert, la Commune du Chenit et la Fondation Pierre Aubert vous invitent au vernissage qui aura lieu le samedi 2 décembre 2017 à 17h à la Médiathèque de la Vallée de Joux.

La sortie de ce carnet de dessins totalement inédits du peintre et graveur combier Pierre Aubert (1910-1987)  marque le 30ème anniversaire de la mort de l’artiste vaudois  et le 20ème anniversaire de la Fondation créée pour contribuer à la promotion de son œuvre.

Le cahier de voyage retrace le périple à Paris de Pierre Aubert du 29 novembre au 2 décembre 1969.

Les dessins sont commentés par Raphaël Aubert, fils de l’artiste, écrivain et journaliste, auteur du roman La terrasse des éléphants paru aux éditions de l’Aire.

Exposition d’œuvres de Pierre Aubert du 6 au 9 décembre 2017

Raphäel Aubert en séance de dédicaces

Médias :

La grande cavalcade de Maud Michel et Olivier Rublon

« Ça cavale dans la forêt ! C’est tout d’abord la souris qui court, les bras charges de noisettes… Oui. Elle est poursuivie par…l’écureuil, bien sûr ! Il va récupérer son stock de nourriture ! Mais que fait-il avec une carotte ? Il court lui aussi. Et il a raison, car qui arrive derrière lui, furieux ? Le lapin ! Il espère récupérer son repas. Aie, ouille, le lapin, dans sa course a écrasé un pauvre hérisson… Celui-ci passe la vitesse supérieure et espère bien se venger ! Puis c’est la chouette qui se presse, le putois qui s’y met, le sanglier qui se réveille, la renarde qui s’apprête à charger, mais le loup, plus rapide, prend le train en marche. Mais quand c’est un ours qui pointe le bout de son nez, là, il n’y plus personne derrière ! »

Un magnifique album pour les amoureux de la forêt et ses habitants. Les illustrations aux couleurs chaudes et automnales sont très réussies et que dire des différentes expressions des animaux !

L’enfant et l’adulte peuvent s’amuser au fil des pages à découvrir les divers animaux.  Puis arrive la fin avec une chute qui m’a beaucoup fait rire ! / NF

Vous trouverez ce titre dans les bacs à albums à la lettre M (vert), pour les enfants dès 3 ans.

Une colonne de feu de Ken Follett

« Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald. L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France ou la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent… Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix. »

Les millions de lecteurs qui avaient été captivés, comme moi, par la saga Les Piliers de la Terre, attentaient avec impatience ce nouveau roman de l’auteur britannique Ken Follett, spécialiste des fresques historiques de grande envergure. Et autant le dire tout de suite, j’ai adoré !

Nous retrouvons la ville de Kingsbridge qui servait de décor aux Piliers de la Terre, cette fois-ci au 16ème siècle, à l’aube des guerres de religions entre catholiques et protestants. Les nombreux personnages du roman vont ainsi nous embarquer entre l’Angleterre, la France, l’Espagne et les Pays-Bas pour traverser ces années troubles. A la fin, cela vous donnera peut-être même l’envie de vous replonger dans cette période historique afin de compléter cette lecture ! / LC

Vous trouverez ce roman historique dans notre rayon ados-adultes, à la cote FOLL (blanc).

Mon père sur mes épaules de Metin Arditi

« Un père peut-il être un homme comme les autres ? Metin Arditi évoque le souvenir du sien, mort il y a vingt ans. En pélerinage dans les Grisons, où son père aimait aller, à sa table de travail, dans un bar d’hôtel, Metin Arditi rappelle à lui les souvenirs. Au fur et à mesure qu’ils reviennent, le portrait se précise, le non-dit s’entend, la vérité affleure. Revenant à son enfance stambouliote, il retrouve son père avec des yeux de petit garçon ébloui : un homme toujours élégant, admirable et admiré, héros d’une famille juive cosmopolite. Il revit ses onze années d’internat en Suisse, un inoubliable amour d’adolescent avec Géraldine Chaplin, les leçons de sagesse offerts par ce père qu’il voyait à peine, et notamment : « Les livres, c’est autre chose.  » Au fil de l’écriture, il revient sur l’éloignement et ses déchirures, l’affrontement sur la question juive, et la quête de l’estime d’un père qu’il continue de chercher après sa mort. Un récit bouleversant, d’homme à homme. »

Ce n’est pas un style littéraire que j’ai l’habitude de lire et pourtant j’ai beaucoup apprécié ce livre. Metin Arditi nous transporte dans sa vie et son univers avec un style léger et fluide. On tourne rapidement les pages et quelle déception lorsqu’on arrive à la fin …. le livre était trop court.

Personnellement, j’ai trouvé que le gros point fort est la façon dont l’auteur parle de son père, une grande douceur pour un homme d’une immense froideur. Ce livre est plein d’émotion et de tendresse pour évoquer le souvenir d’un père qui n’a jamais manifesté ni l’une ni l’autre. / NF

Vous trouverez ce roman biographique dans notre rayon ado-adultes à la cote ARDI (blanc).

Manchester by the sea de Kenneth Lonergan

« Manchester by the sea nous raconte l’histoire des Chandler, une famille de classe ouvrière, du Massachusetts. Après le décès soudain de son frère Joe (Kyle Chandler), Lee (Casey Affleck) est désigné comme le tuteur de son neveu Patrick (Lucas Hedges). Il se retrouve confronté à un passé tragique qui l’a séparé de sa femme Randi (Michelle Williams) et de la communauté où il est né et a grandi. »

Lee revient dans sa ville natale pour enterrer son frère et s’occuper de son neveu Patrick, 17 ans. Cette ville, Lee l’avait fui il y a bien longtemps et il n’est visiblement pas prêt pour ce retour. Petit à petit, le film nous dévoile son passé. Les souvenirs se ravivent au fil des évènements présents. Et soudain, tout devient clair, la vérité, terrible, nous frappe sans qu’on s’y attende. On est désemparé et le personnage de Lee nous apparait sous un jour nouveau. Va-t-il réussir à faire face à son passé ? / LC

Vous trouverez ce film, dès 14 ans, primé aux Oscars à deux reprises, dans notre rayon Multimédia à la cote MANC (rouge).