Archives de catégorie : Livres

Qui a tué Heidi ? de Marc Voltenauer

« Heidi gisait dans une mare de sang, la gorge
tranchée… Soudain, depuis le sommet d’un nuage
orageux, un sillon lumineux fendit le ciel et un éclair
s’écrasa sur la crête du Grand Muveran. »

Un politicien abattu à l’Opéra de Berlin, un tueur à gages en mission à Gryon, des fantasmes meurtriers dans le secret d’une chambre… L’inspecteur Auer reprend du service. Il entraîne Mikaël, son compagnon, dans un voyage sans retour, au plus noir de l’âme humaine. Après le succès du Dragon du Muveran, le nouveau polar glaçant de Marc Voltenauer, au coeur des Alpes vaudoises.

Quel plaisir de retrouver l’inspecteur Auer et se retrouver à Gryon dans les Alpes vaudoises !

Le rythme plutôt lent du début m’a quelque peu déstabilisé. Puis, arrive le moment où l’histoire s’emballe et là le suspens devient insoutenable.  

Comme pour le dragon le Muveran, l’écriture est aboutie et l’histoire est très bien ficelée. Vivement les prochaines enquêtes de l’inspecteur Auer ! / NF

Vous trouverez ce roman policier dans notre rayon ados-adultes à la cote VOLT (blanc).

L’adoption de Zidrou et Arno Monin

« Une orpheline péruvienne de 4 ans, Qinaya, est adoptée par une famille française. Celui qui sera le plus chamboulé est Gabriel, car il doit apprendre à devenir grand-père. L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite. »

Qinaya est une petite fille péruvienne, qui, suite à un tremblement de terre dans son pays où elle a perdu sa famille, est adoptée par Alain et Lynette. Arrivée en France, elle fait connaissance avec ses grands-parents Gabriel et Mamie Rysette. La retraite tranquille de Gabriel, un papy bougon, est alors bouleversée par l’arrivée de l’enfant.

J’ai tout de suite eu le coup de cœur pour cette bande dessinée sensible aux illustrations tendres. Zidrou maitrise à merveille les petits bonheurs et tracas de la vie quotidienne. Il nous fait passer par des émotions variées, du rire aux larmes. Attention, la fin n’est certainement pas celle que vous attendrez ! / LC

Retrouvez cette tranche de vie en 2 volumes dans notre rayon Bandes dessinées à la cote ADOP (blanc).

La grande cavalcade de Maud Michel et Olivier Rublon

« Ça cavale dans la forêt ! C’est tout d’abord la souris qui court, les bras charges de noisettes… Oui. Elle est poursuivie par…l’écureuil, bien sûr ! Il va récupérer son stock de nourriture ! Mais que fait-il avec une carotte ? Il court lui aussi. Et il a raison, car qui arrive derrière lui, furieux ? Le lapin ! Il espère récupérer son repas. Aie, ouille, le lapin, dans sa course a écrasé un pauvre hérisson… Celui-ci passe la vitesse supérieure et espère bien se venger ! Puis c’est la chouette qui se presse, le putois qui s’y met, le sanglier qui se réveille, la renarde qui s’apprête à charger, mais le loup, plus rapide, prend le train en marche. Mais quand c’est un ours qui pointe le bout de son nez, là, il n’y plus personne derrière ! »

Un magnifique album pour les amoureux de la forêt et ses habitants. Les illustrations aux couleurs chaudes et automnales sont très réussies et que dire des différentes expressions des animaux !

L’enfant et l’adulte peuvent s’amuser au fil des pages à découvrir les divers animaux.  Puis arrive la fin avec une chute qui m’a beaucoup fait rire ! / NF

Vous trouverez ce titre dans les bacs à albums à la lettre M (vert), pour les enfants dès 3 ans.

Une colonne de feu de Ken Follett

« Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald. L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France ou la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent… Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix. »

Les millions de lecteurs qui avaient été captivés, comme moi, par la saga Les Piliers de la Terre, attentaient avec impatience ce nouveau roman de l’auteur britannique Ken Follett, spécialiste des fresques historiques de grande envergure. Et autant le dire tout de suite, j’ai adoré !

Nous retrouvons la ville de Kingsbridge qui servait de décor aux Piliers de la Terre, cette fois-ci au 16ème siècle, à l’aube des guerres de religions entre catholiques et protestants. Les nombreux personnages du roman vont ainsi nous embarquer entre l’Angleterre, la France, l’Espagne et les Pays-Bas pour traverser ces années troubles. A la fin, cela vous donnera peut-être même l’envie de vous replonger dans cette période historique afin de compléter cette lecture ! / LC

Vous trouverez ce roman historique dans notre rayon ados-adultes, à la cote FOLL (blanc).

Mon père sur mes épaules de Metin Arditi

« Un père peut-il être un homme comme les autres ? Metin Arditi évoque le souvenir du sien, mort il y a vingt ans. En pélerinage dans les Grisons, où son père aimait aller, à sa table de travail, dans un bar d’hôtel, Metin Arditi rappelle à lui les souvenirs. Au fur et à mesure qu’ils reviennent, le portrait se précise, le non-dit s’entend, la vérité affleure. Revenant à son enfance stambouliote, il retrouve son père avec des yeux de petit garçon ébloui : un homme toujours élégant, admirable et admiré, héros d’une famille juive cosmopolite. Il revit ses onze années d’internat en Suisse, un inoubliable amour d’adolescent avec Géraldine Chaplin, les leçons de sagesse offerts par ce père qu’il voyait à peine, et notamment : « Les livres, c’est autre chose.  » Au fil de l’écriture, il revient sur l’éloignement et ses déchirures, l’affrontement sur la question juive, et la quête de l’estime d’un père qu’il continue de chercher après sa mort. Un récit bouleversant, d’homme à homme. »

Ce n’est pas un style littéraire que j’ai l’habitude de lire et pourtant j’ai beaucoup apprécié ce livre. Metin Arditi nous transporte dans sa vie et son univers avec un style léger et fluide. On tourne rapidement les pages et quelle déception lorsqu’on arrive à la fin …. le livre était trop court.

Personnellement, j’ai trouvé que le gros point fort est la façon dont l’auteur parle de son père, une grande douceur pour un homme d’une immense froideur. Ce livre est plein d’émotion et de tendresse pour évoquer le souvenir d’un père qui n’a jamais manifesté ni l’une ni l’autre. / NF

Vous trouverez ce roman biographique dans notre rayon ado-adultes à la cote ARDI (blanc).

Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part de Sabrina Philippe

« Elle est encore jeune, un peu connue, mais déjà lasse. Elle parle d’amour sur les plateaux de télévision, donne des conseils éclairés, mais peine à trouver du sens à sa propre histoire. Ses pas la guident malgré elle vers l’île Saint-Louis près de laquelle elle a emménagé après une rupture difficile. Dans un café de l’île, où elle a pris l’habitude de commencer ses journées, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde, de l’amour, et qui changera sa vie à jamais.  Elle a les cheveux blancs et les yeux clairs. Elle était journaliste. Elle a cherché l’amour dans les bras d’hommes qui l’ont plus ou moins aimée, jusqu’à ce que l’évidence d’une rencontre éclipse toutes les autres. Dans un café de l’ile Saint-Louis, elle est venue trouver la jeune femme qui parle d’amour pour lui transmettre son secret.  Lui a des boucles brunes et un regard noir. Il habite le même présent qu’elle, mais se souvient de temps anciens où ils se sont déjà rencontrés. Il sait qu’il ne peut pas l’aimer dans cette vie-là, ou elle en mourra encore. Leur amour est au-delà de l’amour car elle et lui sont âmes surs. Ils se sont retrouvés dans ce café de l’île Saint-Louis, mais ils devront attendre encore toute une vie avant leur dernier voyage. »

Attirée par la première de couverture puis séduite par le 4ème de couverture et enfin conquise par une magnifique écriture tout en poésie, voilà qui résume comment je suis rentrée dans ce livre.

Malheureusement, j’ai décroché à mi-chemin, par une histoire d’amour peu réaliste et un peu trop fantaisiste pour moi. Ma curiosité m’a poussé à poursuivre ma lecture afin de connaitre le lien qui unit nos deux héroïnes et je n’ai pas été déçue par la fin.

Avons-nous tous une âme sœur? Ce livre est peut être un début de réponse avec une écriture solaire et une histoire solaire. / NF

Vous trouverez ce roman dans notre rayon ado-adultes à la cote PHIL (blanc).

Dragon de glace par George R.R. Martin

« Adara ne se souvient plus sa première rencontre avec le dragon de glace. Pour la petite fille, il a toujours fait partie de sa vie. Cette créature terrifiante ne laisse dans son sillage que le froid et la désolation. Pourtant, Adara ne la craint pas car elle est née durant l’hiver le plus glacial qui ait jamais existé. Mais l’année de ses sept ans, des dragons de feu venus du nord ravagent le paisible hameau où elle vit. Adara et son dragon de glace sont les seuls à pouvoir ramener la paix et sauver le monde de la destruction. »

On ne présente plus George R.R. Martin, auteur des romans Le Trône de fer, qui a inspiré la série télévisée Game of Thrones produite par HBO. Dans le même univers que celui de la célèbre saga, l’histoire de Dragon de glace s’adresse à un public plus large. Les illustrations de Luis Royo enrichissent magnifiquement ce récit émouvant qui raconte la relation entre une petite fille et son dragon. / LC

Vous trouverez ce roman, dès 10 ans (mais aussi pour les plus grands), dans notre rayon Romans jeunesse à la cote MART (jaune).

La sonate oubliée de Christiana Moreau

« A 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à des âmes dévouées. Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l’un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, enfermées pour toujours dans l’anonymat. »

Voici un roman pour les amateurs de musique, d’Histoire et pour les amoureux de la belle ville de Venise ! Avec une écriture raffinée, l’auteur nous a composé une histoire originale et prenante, sans aucune fausse note ! Véritable hommage à Vivaldi ainsi qu’aux musiciennes orphelines, ce roman est un peu comme les mélodies du prêtre roux, rythmées mais remplies de douceur. Ni de bémols, ni de dièse mais un gros coup de cœur pour ce premier roman ! / NF

Vous trouverez ce roman pour les adultes dans notre rayon « Romans ados-adultes » à la cote MORE (blanc).