Archives de catégorie : Livres

Au fil des jours d’Aline Reymond

« Aujourd’hui, je me sens… fière, triste, insouciante, inquiète, rêveuse…
Cela commence en hiver, au moment de la rupture, de l’absence. Quand il fait froid au-dehors, on se rassemble au-dedans et c’est ce que l’auteure a fait, mettant en mots jour après jour les émotions qui tissent le fil de sa vie. Une palette contrastée où la joie, capable de se nourrir d’infimes détails, toujours refait surface.
Un livre
à savourer par petites touches
à oublier sur une table, au fond d’un sac
à laisser ouvert sur une saison, une image, une émotion. »

Aline Reymond est native de la Vallée de Joux. Au fil des jours elle couche sur papier les émotions qui l’habitent. De la tristesse à l’allégresse, de l’anxiété à la sérénité, du questionnement à la détermination, elle partage avec nous ses sentiments personnels sous forme de fragments, de petits bouts de vie vécus.
Je me suis parfaitement retrouvée dans certains de ses textes et j’ai été très touchée par ses mots choisis avec justesse. A découvrir sans tarder ! / Léa

Vous trouverez ce recueil dans notre rayon Documentaires adultes à la cote 841 (blanc).

Vous pouvez aussi l’acquérir directement à la bibliothèque pour la somme de modique de 20 CHF. Un cadeau de Noël parfait !

Extrait :


« Curieuse
au moment de commencer un livre.
Il y en a toujours quelques-uns qui attendent et lorsque
je passe près d’eux, ils me font de l’oeil, comme les
pâtisseries sur un étalage. Le même plaisir de les
déguster prochainement, selon ma faim et mes envies
du moment.
Et surtout, surtout, quand j’en aurai le temps. »

Petit pingouin a le hoquet de Tadgh Bentley

« Petit Pingouin a le hoquet, il a tout essayé pour s’en débarrasser mais rien ne marche. Peux-tu l’aider ? »

Qui n’a jamais été embêté par un hoquet qui persiste ? C’est exactement  ce qui arrive à ce pauvre pingouin qui a mangé trop de pili-pili. Il demande alors de l’aide aux petits lecteurs et ça fonctionne à merveille. Les enfants sont captivés et impliqués dans l’histoire. Les dessins sont simples mais rigolos et la chute de l’histoire est quelque peu surprenante ! / Nadine

Vous trouverez ce titre, pour les enfants dès 3 ans, dans notre rayon Albums à la cote T (vert).

Après le monde d’Antoinette Rychner

« Un cyclone ravage la côte ouest des Etats-Unis. Après des faillites en cascade, les finances américaines s’écroulent, entraînant avec elles le système mondial. En quelques mois, le monde tel que nous le connaissons est englouti. Huit ans plus tard, de nouvelles formes de sociétés émergent. Deux femmes, à la veillée, racontent l’épopée de l’humanité avant et après la catastrophe. Saura-t-on inventer, au coeur du désastre, d’autres façons de vivre ensemble et d’habiter le monde ? Un roman visionnaire et inspirant, hanté par une peur qui traverse toutes les sociétés occidentales : celle de l’effondrement. »

Connaissez vous la collapsologie, ce courant de pensée qui prédit l’effondrement de notre civilisation ? Problèmes sanitaires, catastrophes écologiques, barbarie, vie en communauté, tels sont les thèmes abordés dans le nouveau roman d’Antoinette Rychner, autrice neuchâteloise. A travers des voix de femmes, elle imagine les différents chemins que pourrait prendre l’humanité pour survivre et tenter de se reconstruire.
Une lecture en demi-teinte pour ma part, en raison du fil décousu de l’histoire, mais que je conseille tout de même aux amatrices de dystopies, à celles qui apprécient les romans féministes et aussi pour découvrir une écrivaine suisse. / Léa

Vous trouverez ce roman dans notre rayon ados-adultes à la cote RYCH (blanc).

Si vous avez aimé ce livre, nous vous conseillons la lecture de : Une autre fin du monde est possible : vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre) de Pablo Servigne.

Cachemire rouge de Christiana Moreau

« De l’Asie à l’Italie, le destin de trois femmes liées par un pull en cachemire… A Ordos, Alessandra achète un gilet en cache- mire pour sa très chic boutique de Florence. Impressionnée par la qualité du fil, elle donne sa carte à Bolormaa la vendeuse. Bolormaa, elle, a dû quitter la steppe où sa famille élevait des chèvres dont on tire le cachemire car l’hiver a décimé leur troupeau. A l’usine où elle travaille désormais, Bolormaa fait la connaissance de XiaoLi, jeune chinoise avec laquelle elle sympathise. Toutes deux décident de se construire un avenir meilleur et d’affronter les dangers d’un voyage. »

Voici un magnifique roman qui nous transporte de la Mongolie à l’Italie avec le destin de deux jeunes femmes courageuses qui fuient l’esclavage chinois et espèrent se construire un avenir meilleur en Europe. Tout au long du roman, on voyage avec nos deux héroïnes et on ne peut s’empêcher d’avoir peur pour elles avec les nombreux dangers qui les guettent !
Cette histoire traite avec beaucoup de justesse des thèmes d’actualité comme l’immigration, l’exploitation et le réchauffement climatique.
Petit coup de cœur pour cette ode à l’amitié et à l’espoir ! / Nadine

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Large vision à la cote MORE (blanc).

L’affaire Nobel : une autre histoire de la Suède d’Olivier Truc

« Comment un Français sans éclat est-il devenu le Weinstein nordique ? En plein #MeToo, dix-huit femmes accusent l’époux d’une célèbre poétesse suédoise de harcèlement sexuel et de viol. Il est aussi soupçonné d’avoir révélé les noms de plusieurs futurs lauréats du prix Nobel de littérature, décerné par l’Académie… dont sa femme est un membre éminent. C’est le drame. En Suède, la fureur gronde et l’Académie se déchire comme jamais. Sidéré par ce fait divers à mille lieues de l’image paisible de son pays d’adoption, Olivier Truc nous entraîne dans l’histoire et les coulisses du prix littéraire le plus célèbre mais aussi le plus opaque du monde. D’un œil aiguisé, surprenant, parfois cocasse, toujours affectueux, il dévoile les contradictions profondes de la société suédoise, si policée et progressiste en apparence. Vous ne verrez plus jamais le Nobel de littérature comme avant. »

Pour beaucoup, comme pour moi, la Suède avait cette image de grande pionnière en matière de système sociétal. Naïvement sans doute, j’imaginais que, dans ce pays, l’égalité hommes/femmes n’était plus une lutte mais bien une réalité… Image idyllique qui vola brutalement en éclat fin 2017. Olivier Truc réussi avec brio une immersion dans les coulisses du plus grand prix et de son pays d’adoption. / Morgane

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Romans ado-adultes à la cote TRUC (blanc).

Le photographe de Didier Lefèvre et Emmanuel Guibert

« Fin juillet 1986. Didier Lefèvre quitte Paris pour sa première grande mission photographique : accompagner une équipe de Médecins Sans Frontières au coeur de l’Afghanistan, en pleine guerre entre Soviétiques et Moudjahidin. Cette mission va marquer sa vie comme cette guerre marquera l’histoire contemporaine. Au croisement des destins individuels et de la géopolitique, à l’intersection du dessin et de la photographie, ce livre raconte la longue marche des hommes et des femmes qui tentent de réparer ce que d’autres détruisent. »

Voici un splendide ouvrage à mi-chemin entre le reportage et le journal intime qui raconte la mission de Didier Lefèvre au cœur de l’Afghanistan ravagée par la guerre. Un récit poignant, une aventure humaine hors du commun et un style graphique inimitable qui mêle photographies noir/blanc et dessins d’Emmanuel Guibert, lauréat du grand prix d’Angoulême en 2020. / Léa

Vous trouverez ce petit bijou dans notre rayon Bandes dessinées adultes à la cote PHOT (blanc).

Les petites robes noires de Madeleine St John

« 1959. Au deuxième étage du grand magasin F. G. Goode’s de Sidney, des jeunes femmes vêtues de petites robes noires s’agitent avant le rush de Noël. Parmi elles, Fay, à la recherche du grand amour ; l’exubérante Magda, une Slovène qui règne sur les prestigieux Modèles Haute Couture ; Lisa, affectée au rayon Robes de cocktail, où elle compte bien rester en attendant ses résultats d’entrée à l’université… Dans le secret d’une cabine d’essayage ou le temps d’un achat, les langues se délient, les vies et les rêves des vendeuses se dévoilent sous la plume délicate de Madeleine St John. »

Madeleine St John nous dresse des portraits de femmes, vendeuses du grand magasin Goode’s à Sydney. Le lecteur suit leur quotidien dans leurs petites robes noires, et découvre que ces femmes sont bien plus lumineuses qu’elles n’y paraissent. Un récit sobre, discret, au charme désuet, sur l’émancipation des femmes dans la société patriarcale des années 50-60. / Léa

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Romans ado-adultes à la cote STJO (blanc).

Röschti, le premier chat saint-Bernard de Christine Wirz et Sarah Lawrence

« Röschti est un chat tout mignon, mais ses miaulements dignes d’instruments de musique déréglés font fuir tous ceux qu’ils croisent. Pauvre petit chat gris, qui aimerait tant se faire des amis ! Heureusement… »

Fan des éditions Auzou, je suis toujours impatiente de découvrir leurs nouveautés. J’ai eu un petit coup de cœur pour Röschti le chat qui miaule comme une casserole. Les dessins simples aux couleurs pastels sont plutôt agréables et les thèmes comme la persévérance, l’entraide, la confiance en soi et l’amitié sont traités avec justesse et humour. L’histoire tout en rimes sera très certainement appréciée par les petits et grands lecteurs. / Nadine

Vous trouverez ce titre, pour les enfants dès 3 ans, dans notre rayon Albums à la cote W (vert).