Archives de catégorie : Livres

L’oiseau des neiges de Tracy Rees

« Janvier 1831. Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d’une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d’une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l’hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l’enfant, qu’elle baptise Amy Snow. A ses dix-huit ans, on découvre à Aurelia une maladie qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle décide donc de partir en voyage quelques mois. Avant de mourir, elle laisse pour Amy une série de lettres qui vont l’aider à découvrir qui elle est et lui transmettre l’héritage qui lui revient. Amy s’embarque alors pour un périple aux quatre coins de l’Angleterre, avec, à chaque étape, une énigme à résoudre. »

L’auteur nous a concocté un cocktail original ; une belle histoire d’amitié au-delà de la mort, une chasse aux trésors prenante, et la découverte de Londres en 1848 ! Avec une écriture simple, raffinée, poétique et une construction particulièrement bien faite, « L’oiseau des neiges » se lit facilement. J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre Amy Snow dans son périple à travers Londres ainsi que remonter le temps et découvrir cette belle ville au 19ème siècle. /NF

 Vous trouverez ce roman pour les adultes dans le rayon « Romans ado-adultes » à la cote REES (blanc).

Joyeux suicide et bonne année de Sophie de Villenoisy

«Tu fais quoi à Noël ? Moi je me suicide et toi ? Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais à quarante-cinq ans c’est ma meilleure option. Ce n’est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j’abandonnais mari et enfants. Je n’ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer. Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi. Deux mois c’est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait. »

Le titre du livre a immédiatement titillé ma curiosité. Rapidement, j’ai été envoûtée par la légèreté, la finesse et l’audace de l’auteur qui ose TOUT malgré des sujets délicats comme la déprime, le mal-être et le sentiment d’abandon. Je me suis prise à éclater de rire avec des scènes complétement rocambolesques mais également à verser de petites larmes avec des scènes émouvantes. On tourne les pages avec frénésie afin d’accompagner notre héroïne dans sa découverte d’elle-même et on veut savoir si à Noël ça sera dinde ou cachets ! Attention à son côté trop décalé qui pourrait déplaire à certaines personnes. / NF

 Vous trouverez ce roman pour les adultes dans le rayon « Romans ado-adultes » à la cote VILL (blanc).

L’auberge des cœurs blessés de Manuela de Seltz

« À la mort de ses parents, Cordelia hérite d’un bel hôtel qui tombe en ruines. Pour lui redonner vie et retaper la vieille bâtisse, elle décide d’en faire un lieu pour les couples sur le point de se séparer. Un endroit où ils pourront se donner une dernière chance ou, au contraire, célébrer… leur divorce ! Dès son ouverture, l’établissement voit défiler des personnages hauts en couleur. Pour réparer ces cœurs blessés, Cordelia a réuni autour d’elle une équipe de choc. Il y a Françoise l’avocate hippie déjantée, Claude le bricoleur au cœur tendre et Liz la réceptionniste qui n’a pas la langue dans sa poche. Grâce à leur soutien, Cordelia va également trouver le courage d’affronter son douloureux passé. En retrouvant confiance en elle, la jeune femme découvre la force de l’amitié et de l’amour. C’est un nouveau départ dans sa vie et le début d’une métamorphose…

À l’auberge des cœurs blessés, entre rire et larmes, on répare les sentiments. »

Avis aux amateurs de littérature légère avec ce roman drôle mais touchant, l’auteur avec une écriture simple et sans chichi m’a permis de me vider la tête après des journées bien chargées. 

Des personnages attachants et hauts en couleurs, des histoires de couples parfois touchantes, parfois loufoques, beaucoup de mystères autour de la vie de Cordélia et beaucoup d’originalité dans le scénario sont au menu de ce livre. / NF

Vous trouverez ce roman pour les adultes dans le rayon « Romans ado-adultes » à la cote SELT (blanc).

Le sens de l’amour de Michel Boucher

sens-amourLe sens de l’amour. De Michel Boucher. Ed. du Rouergue, 2008

« Grâce à une utilisation originale du code de la route, l’auteur propose une histoire d’amour drôle et surprenante. La symbolique détournée des panneaux de signalisation permet au lecteur de pénétrer les états d’âme des personnages et instaure un deuxième niveau de lecture à la fois drôle et sensible.. » (Site de l’éditeur)

sens-amour-2

L’auteur de cet album nous propose ici une histoire d’amour peu banale jalonnée de panneaux de signalisation. Le code de la route est  ainsi détourné et à chaque nouvelle page on retrouve un nouveau panneau qui vient illustrer le récit.

Ce livre m’a également rappelé le travail de l’artiste de street art Clet Abraham qui vit à Florence et détourne les panneaux de signalisation. / LC

Vous trouverez ce livre original, pour les enfants dès 5 ans, dans les bacs à albums à la cote B (vert).

Pouët de François Hadji-Lazaro

pouetPouët. Paroles et musiques de François Hadji-Lazaro ; illustrations de Delphine Durand. Ed. Milan, 2016

Connu depuis les années 90 sur la scène punk française, le groupe Pigalle, mené par François Hadji-Lazaro s’adresse désormais aux plus jeunes. Après un premier succès rencontré avec le disque Ma Tata, mon pingouin, Gérard et les autres, ces musicien décalés reviennent avec un livre-CD (joliment illustré par Delphine Durand) composé de 14 chansons mêlant de la musique musette (accordéon), rock et punk, et des textes poétiques adaptés à l’univers enfantin. Le célèbre titre du groupe Dans la salle du bar-tabac de la rue des Martyrs, que tout le monde connaît, devient ainsi Dans la salle de la cantine de la rue des Martines.

Nul doute que ce disque va faire chanter les enfants à l’heure du goûter ! / LC

Retrouvez ce livre-CD pour les enfants dès 4 ans dans le rayon Documentaires jeunesse à la cote 784 (vert).

Et pour vous donner l’eau à la bouche, voici un titre tiré de leur précédent disque :

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliers (vol. 1) de Ransom Riggs

« Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…« miss-peregrineLa couverture, étrange, composée d’un cliché suranné représentant une fillette qui lévite, est plutôt dérangeante à premier abord et nous fait frissonner. Puis, à l’ouverture du livre, notre curiosité se porte sur une étrange collection de photographies.

Mais, dès la lecture, nous sommes captés par un univers fantastique où l’auteur nous entraîne à la rencontre de personnages émouvants aux pouvoirs particuliers fascinants. Une histoire qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité. / LC

Vous trouverez ce roman fantastique pour les adolescents dès 12 ans à la cote RIGG (rouge). Retrouvez les aventures de Miss Peregrine dans Hollow City (vol. 2) et La bibliothèque des âmes (vol. 3).

Le premier tome de cette série a déjà été adapté au cinéma par le célèbre et génialissime réalisateur : Tim Burton, qui, sans nul doute, saura rendre l’atmosphère inquiétante de ce roman. Le film est sorti sur nos écrans le 5 octobre.

Trois petits points de Jérémie Kisling et Lydie Berney

« Il était une fois dans un tout petit coin

Un village invisible aux yeux du genre humain.

Sous de fragiles toits, vivaient des coccinelles.

Semblant être de loin la plus triste d’entre elles,

Chloé était dotée d’un drôle de défaut :

La pauvrette n’avait que trois points sur le dos.

Tout le monde riait dans son dos anormal

Et se moquait du point qui manquait au total… »3-petits-points

Chloé est une coccinelle pas comme les autres. Elle ne possède que trois points sur le dos et se retrouve ainsi victime de moqueries de la part des autres coccinelles. Lasse de ces rires méchants, elle décide un jour de s’envoler très haut. Commence alors pour Chloé une belle aventure et une amitié surprenante.

Jérémie Kisling, auteur, compositeur et interprète suisse romand, nous livre ici son premier conte pour enfants, tout en alexandrins.

Lydie Berney, jeune artiste combière, quant à elle, n’est pas à son premier coup d’essai dans la littérature jeunesse. Après avoir illustré un album pour enfants racontant L’extraordinaire destin de D’Joe, le chien australien de l’aventurière Sarah Marquis, elle nous propose avec Trois petits points des aquarelles tout en douceur.

Vous trouverez ce livre plein de tendresse, pour les enfants dès 5 ans, dans les bacs à albums à la lettre K (vert).

Lavage à froid uniquement d’Aurore Py

« Ça part de traviole d’emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd’hui, elle se résume à être mère au foyer. J’ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d’originalité, oui, je suis désespérée. Avant cela, j’étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j’ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l’est pour nous tous. Mais tout ça, c’est sans compter le cadavre qui vient de s’inviter sur la poussette des twins… »

pyVoici un roman complétement loufoque ! L’histoire est très originale et bourrée d’humour. Je me suis même surprise à rire tout fort ! On s’attache rapidement à l’héroïne même si son côté nunuche agace parfois. Petit bémol  avec une fin un peu décevante qui s’apparente à un essorage à froid. Petit roman parfait pour le dévorer cet été sur votre transat. / NF

Vous trouverez ce roman dans le rayon ado-adultes à la cote PY (blanc).