Archives de catégorie : Romans ado-adultes

Les étincelles de Julien Sandrel

« La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s’est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa mère. Depuis, Phoenix le déteste. A cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu’un appel à l’aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère. Et si elle s’était trompée ? Et si… la mort de son père n’avait pas été un accident ? Aidée de son jeune frère, un surdoué à l’humour bien ancré, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tous seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ? »

Avec ce troisième roman, Julien Sandrel change totalement de style en laissant de côté le feel-good pour se diriger vers le thriller. Ce changement de cap est une véritable réussite. Ce roman est étincelant avec une intrigue très bien ficelée, dynamique et rythmée. Les personnages, comme dans ses romans précédents, sont très bien travaillés et crédibles.
Avec ce roman où l’écologie tient une place très particulière, l’auteur nous embarque dans une enquête palpitante et d’actualité où l’émotion est au centre de l’affaire. / Nadine

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Romans ado-adultes à la cote SAND (blanc) mais également sur la plateforme e-lectures en version numérique.

Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda

« Antonio José Bolivar connaît les profondeurs de la forêt amazonienne et ses habitants, le noble peuple des Shuars. Lorsque les villageois d’El Idilio les accusent à tort du meurtre d’un chasseur blanc, le vieil homme quitte ses romans d’amour – seule échappatoire à la barbarie des hommes – pour chasser le vrai coupable, une panthère majestueuse…« 

Le vieux qui lisait des romans d’amour est un plaidoyer pour les bienfaits de la lecture. Un remède contre l’isolement… Voici un classique, découvert récemment pour ma part, à découvrir absolument ! / Léa
Luis Sepulveda était une icône de la littérature chilienne. Il a été emporté par le coronavirus le 16 avril.

Vous trouverez ce roman dans notre rayon ado-adultes, ainsi qu’en version audio à la cote SEPU (blanc).

En attendant de pouvoir emprunter le livre, nous vous invitons à découvrir le portrait de l’écrivain sur Arte.

Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat

« Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt. Ont-ils la moindre chance d’échapper aux terribles  » hommes-chiens  » lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées ? Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du  » peuple-cheval  » ? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange ? Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus d’avance. Et pourtant. »

Un roman bouleversant sur l’humanité et sur l’usage de la musique contre la cruauté. Un magnifique hymne à la liberté offert par Jean-Claude Mourlevat récompensé par de nombreux prix littéraires. / Léa

Vous trouverez cette dystopie dès 12 ans dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote MOUR (rouge) ou en version électronique sur la plateforme electures.ch

Jules-César de Anne-Dauphine Julliand

« Jules-César a presque 7 ans. Il aime sa mère, son frère, sa vie au Sénégal et le baby-foot. Mais son quotidien est compliqué car ses reins ne fonctionnent plus. Seule une greffe pourrait le sauver. Augustin est fier de sa réussite professionnelle et de sa famille. Tout serait parfait s’il n’y avait ce fils malade, dans lequel il ne se reconnaît pas. Or, il est le seul à pouvoir lui donner un rein. Par devoir et par amour pour sa femme, il accepte de l’emmener en France. Chapitre après chapitre, alternant les points de vue de Jules-César et d’Augustin, Anne-Dauphine Julliand dévoile l’entrelacs délicat d’une relation entre un père et son fils. Chacun des deux doit vaincre ses peurs et repousser les limites du courage. »

A lire le résumé on pourrait croire que ce roman nous embarque dans la noirceur de la maladie et des hôpitaux. Détrompez-vous car c’est une histoire lumineuse, d’un père et de son fils, déracinés de leur pays. Ils devront combattre leurs peurs et leurs doutes et surtout faire preuve de beaucoup de courage afin d’arriver à leur but ! Avec une écriture simple mais avec des phrases remplies de poésie l’auteur a fait chavirer mon cœur. Magnifique coup de cœur pour ce roman rempli d’humanité. / Nadine

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote JULL (blanc).

Khalil de Yasmina Khadra

« Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?
Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie. « 

Yasmina Khadra nous offre un récit touchant et rempli de justesse sur les attentats de Paris. Il nous plonge dans l’esprit du kamikaze, sa peur, ses angoisses, sa fuite, ses doutes mais également sa détermination.
J’ai beaucoup aimé son approche avec ce sujet très délicat et il nous donne quelques clés non pas pour excuser mais pour comprendre comment de jeunes musulmans basculent dans ce monde barbare. / Nadine

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Romans ado-adultes, ainsi qu’en grands caractères à la cote KHAD (blanc).

Les dernières heures de Minette Walters

« Mois de juin de l’an 1348 : une épidémie monstrueuse s’abat sur le Dorset et décime peu à peu les habitants. Nobles et serfs meurent par milliers dans d’atroces souffrances.
Quand la pestilence frappe Develish, Lady Anne a l’audace de nommer un esclave comme régisseur. Ensemble, ils décident de mettre le domaine en quarantaine pour le protéger.
Bientôt, les stocks de vivres s’amenuisent et des tensions montent car l’isolement s’éternise. Les villageois craignent pour leur sécurité lorsqu’un événement terrible menace le fragile équilibre. Les gens de Develish sont en vie, mais pour combien de temps encore ? Et que découvriront-ils quand le temps sera venu pour eux de passer les douves ? »

Minette Walters, que nous connaissons pour ses excellents romans noirs, s’attaque avec Les dernières heures à la saga historique. Vous avez aimé lire Les piliers de la terre de Ken Follett ? N’attendez plus pour découvrir ce roman ! / Léa

Vous trouverez ce roman historique dans notre rayon Ados-adultes à la cote WALT (blanc).

Murène de Valentine Goby

« Hiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié… Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort — corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné. Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu’il ne survivra pas ? A quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu’adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu’il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ? Murène s’inscrit dans cette part d’humanité où naît la résilience, ce champ des possibilités humaines qui devient, malgré les contraintes de l’époque — les limites de la chirurgie, le peu de ressources dans l’appareillage des grands blessés —, une promesse d’échappées. Car bien au-delà d’une histoire de malchance, ce roman est celui d’une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l’émergence du handisport et jusqu’aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964. »

J’ai été profondément touchée par le destin brisé de ce jeune homme mais aussi par son combat pour accepter son destin d’homme sans bras.
J’ai aimé les différents stades traversé par François, la détresse, la colère, l’acceptation, la douleur, sa reconstruction, ses victoires, sa ténacité et surtout l’espoir.
L’écriture est pointue avec des longueurs mais l’histoire émouvante et passionnante nous fait oublier la plume parfois difficile de Valentine Goby.
Petit bémol pour moi qui aime le sport, je pensais que la partie traitant des Jeux Olympiques de Tokyo serait plus longue mais j’ai pris quand même beaucoup de plaisir à découvrir les débuts du handisport. / Nadine

Vous trouverez ce livre dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote GOBY (blanc).

Mamie cascade de Paul Ivoire

« Ancienne cascadeuse professionnelle, Marguerite Courbet a quatre-vingts ans. Veuve, délaissée par son fils unique et dépendante de son aide à domicile, elle songe sérieusement à en finir avec la vie. Sa spécialité, c’est la chute libre. Mais comment se suicider lorsqu’on est en fauteuil roulant et qu’on habite dans un pavillon de plain-pied ? Une proposition inattendue d’un ami réalisateur lui apporte une solution. Elle tirera sa révérence lors du tournage de Mamie Cascade, un long métrage inspiré de sa vie exceptionnelle. »

Un roman sympathique, une intrigue originale et une héroïne atypique. Paul Ivoire nous livre une histoire simple, sans surprises, qui aborde tout de même des thématiques sérieuses comme la fin de vie et le suicide. / Léa

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Ado-adultes à la cote IVOI (blanc).