Archives de catégorie : Livres

Anya et le tigre blanc de Fred Bernard et François Roca

« Dans un pays enneigé, où règne un roi dur et injuste, sévit une terrible malédiction qui frappe les enfants nés la même année que l’unique héritier. Les uns après les autres, année après année, les enfants disparaissent et on n’entend plus jamais parler d’eux. Anya fait partie de cette génération perdue. Privée de son frère jumeau, enlevé bébé, la jeune fille grandit en compagnie de son tigre blanc, la rage au cœur. Menacée, elle est bien décidée à affronter le danger lorsque celui-ci se présentera. Un jour, enfin… Il sera question d’une sorcière aux yeux blancs qui crache le feu, d’une prémonition qui scelle les destins, d’une évasion et d’une révolte menée par une armée d’animaux sauvages… »

Un froid glaçant, une sinistre malédiction et une héroïne révoltée, telles sont les composantes de ce magnifique album en grand format que nous offrent Fred Bernard et François Roca ! Un véritable coup de cœur pour cette fable épique qui comblera l’imaginaire des lectrices et lecteurs déjà confirmé·e·s !!! / Léa

Vous trouverez ce titre dès 8 ans dans notre rayon Albums à la cote B (jaune).

Aurore de Jérémie Kisling

Lorsque Aurore, une adolescente de 15 ans, comprend qu’elle a été adoptée, ses certitudes volent en éclat, ses repères s’écroulent. C’est la fin du monde, la fin de son monde. La rencontre avec un être encore plus déraciné qu’elle va lui ouvrir les yeux et lui permettre de se découvrir. La nouvelle Aurore se révélera encore plus espiègle et déterminée que l’ancienne, désormais habitée d’une passion et forte de liens plus solides que jamais.

Un roman sur la famille, l’adoption et l’immigration.
Bien que ces thématiques auraient pu être plus développées, j’ai aimé la fraîcheur du récit et la spontanéité du personnage d’Aurore. Jérémie Kisling nous offre un texte poétique et rempli d’humour que je conseillerais aux enfants dès 10 ans. / Léa

Vous trouverez ce journal intime dans notre rayon Ados-adultes à la cote KISL (rouge).

Le chien d’Akiz

« On l’appelait le Chien. On racontait qu’il avait passé toute son enfance enfermé, dans un puits naturel obscur, quelque part au Kosovo. Pendant des années, son seul lien avec le monde extérieur avait été la nourriture. Ses papilles ont dû peu à peu se développer dans cet isolement, comme le sens du toucher chez un aveugle, au bout d’un moment il pouvait lire dans la nourriture comme d’autres dans un journal. Le Chien est un prodige culinaire comme le monde de la gastronomie n’en a jamais vu. Lorsqu’il accède à l’Olympe des cuisines étoilées en entrant dans le restaurant de luxe El Cion, il prépare un cocktail hautement explosif qui menace tous les pouvoirs en place. »

Plus qu’un homme, Le Chien incarne une (improbable) alchimie culinaire avec un instinct presque animal. La plume est incisive, le récit rythmé. Un premier roman court, certes pas parfait, mais suffisamment atypique pour susciter notre curiosité de lecteur·rice ! / Joya

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote AKIZ (blanc).

Comment fonctionne une maîtresse ? de Susanna Mattiangeli et Chiara Carrer

« Entre elles les maîtresses parlent la langue des maîtresses : c’est comme la langue des grandes personnes, mais encore plus compliquée. Elles parlent aux enfants en ar-ti.cu-lant-bi-en-les-syl-la-bes ou en murmurant ou  bien d’une voix changeante, presque chantonnante. Quand on les écoute, on a l’impression de voir un dessin ».

Voici la maîtresse vue à  travers des yeux d’enfants. Frais, drôle, poétique. Un régal. / Joya

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Albums à la cote M (vert).

Sur le parvis de Claude Karlen

« Michel est un enfant abandonné. Deux jours avant Noël 1950, on le dépose, dans un panier, sur le parvis d’une église. L’enfant est placé dans l’orphelinat de Fribourg et élevé pas des sœurs et des prêtres. A l’âge de 15 ans, il est confié comme tant d’autres à l’époque, à une famille paysanne. C’est une vie dure et humiliante. Le commissaire de police Max Borel mène l’enquête. Mais elle n’aboutit pas, il y a trop d’obstacles et de choses qu’il ne faut pas dire… Devenu adulte Michel cherchera qui est sa mère. Comprendre pourquoi elle l’a abandonné devient une obsession. Le curé lui le sait. Le dira-t-il ? »

Avec son nouveau roman Sur le parvis, Claude Karlen nous fait voyager de Fribourg à sa Vallée-de Joux natale en passant par Estavayer-le-Lac. Un plaisir pour une fribourgeoise expatriée d’arpenter les rues de la ville depuis La Vallée ! / Joya

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Romans ado-adultes à la cote KARL (blanc).

Le roman est également en vente au prix de 16 CHF.

Scarlett et Novak d’Alain Damasio

« J’ai toute ma vie dans mon téléphone » : c’est parfois le constat que l’on peut faire. Pour Novak c’est bien plus que cela : il n’est rien sans son téléphone. Scarlett, l’intelligence artificielle de son brightphone lui dicte tout. Lorsque le jour où Novak est poursuivi par des assaillants, il espère que Scarlett saura le mettre en sécurité. A moins que ce soit elle le véritable danger ?

Alain Damasio, connu pour son roman La Horde du Contrevent, signe ici une nouvelle courte, haletante, un texte militant qui sonne comme un avertissement face aux risques que l’on court à faire confiance à la technologie davantage qu’à l’humain. / Léa

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Romans ado-adultes à la cote DAMA (rouge).

Là où les lumières se perdent de David Joy

« Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie, Jacob préfère garder ses distances. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes ou bien suivre la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l’espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans qu’il affronte son père, bien décidé à le retenir près de lui. »

Un polar social noir, à la trame impeccable. Un coup de chapeau pour ce premier roman ! Les adeptes de Seul le silence de R.J. Ellory pourraient adorer ! / Joya

Vous trouverez ce roman dans notre rayon ados-adultes à la cote JOY (blanc).

Apaiser nos tempêtes de Jean Hegland

« Les parcours d’Anna et de Cerise n’ont rien de commun. Promise à une brillante carrière, Anna étudie la photographie à l’Université de Washington ; lycéenne, Cerise habite en Californie sous l’emprise totale de sa mère. Lorsque chacune des jeunes femmes tombe enceinte par accident, Anna avorte, et Cerise garde l’enfant. Dix ans plus tard, leur choix aura déterminé le cours de leur vie. D’espoirs en déceptions, de joies en drames, Anna et Cerise, bientôt réunies par le hasard, apprennent à être mères, et à être femmes. »

Jean England confirme son talent avec ce deuxième roman, bouleversant mais sans pathos. Elle énonce des faits, les narre avec la délicatesse d’un couteau mal affûté. / Joya

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Ados-adultes à la cote HEGL (blanc).