Archives de catégorie : Romans ado-adultes

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliers (vol. 1) de Ransom Riggs

« Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…« miss-peregrineLa couverture, étrange, composée d’un cliché suranné représentant une fillette qui lévite, est plutôt dérangeante à premier abord et nous fait frissonner. Puis, à l’ouverture du livre, notre curiosité se porte sur une étrange collection de photographies.

Mais, dès la lecture, nous sommes captés par un univers fantastique où l’auteur nous entraîne à la rencontre de personnages émouvants aux pouvoirs particuliers fascinants. Une histoire qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité. / LC

Vous trouverez ce roman fantastique pour les adolescents dès 12 ans à la cote RIGG (rouge). Retrouvez les aventures de Miss Peregrine dans Hollow City (vol. 2) et La bibliothèque des âmes (vol. 3).

Le premier tome de cette série a déjà été adapté au cinéma par le célèbre et génialissime réalisateur : Tim Burton, qui, sans nul doute, saura rendre l’atmosphère inquiétante de ce roman. Le film est sorti sur nos écrans le 5 octobre.

Lavage à froid uniquement d’Aurore Py

« Ça part de traviole d’emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd’hui, elle se résume à être mère au foyer. J’ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d’originalité, oui, je suis désespérée. Avant cela, j’étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j’ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l’est pour nous tous. Mais tout ça, c’est sans compter le cadavre qui vient de s’inviter sur la poussette des twins… »

pyVoici un roman complétement loufoque ! L’histoire est très originale et bourrée d’humour. Je me suis même surprise à rire tout fort ! On s’attache rapidement à l’héroïne même si son côté nunuche agace parfois. Petit bémol  avec une fin un peu décevante qui s’apparente à un essorage à froid. Petit roman parfait pour le dévorer cet été sur votre transat. / NF

Vous trouverez ce roman dans le rayon ado-adultes à la cote PY (blanc).

Prix RTS Littérature Ados 2016

Le Prix RTS Littérature Ados 2016 a été attribué lors du Salon du livre de Genève à Florence Hinckel pour son roman #Bleue aux Editions Syros.

Résumé :

 » Depuis la création de la Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle, la souffrance psychologique n’a plus cours. Il suffit de se faire oblitérer, et on ressort comme neuf ; seul un point bleu à l’intérieur du poignet garde la trace de cette douleur effacée. L’intervention est obligatoire pour les mineurs. Les adultes, eux, ont le choix. Le jour où sa petite amie Astrid se fait renverser par une voiture, le jeune Silas est aussitôt emmené par les agents en combinaison jaune. Le lendemain, lorsque ses parents viennent le chercher, le garçon se sent bien. Tout n’est-il pas pour le mieux dans le meilleur des mondes ? « 

#bleueLe jury composé de lecteurs âgés de 13 à 16 ans a choisi ce livre parmi une sélection de sept romans .

  • Les rêves rouges, Jean-François Chabas, Editions Gallimard
  • 12 ans, 7 mois et 11 jours, Loris Murrail, Edition Pocket Jeunesse
  • #Bleue, Florence Hinckel, Editions Syros
  • Un monde sauvage, Xavier-Laurent Petit, Editions L’Ecole des loisirs
  • La fille qui avait deux ombres, Sigrid Baffert, Editions L’Ecole des loisirs
  • Le bureau des objets perdus, Catherine Grive, Editions du Rouergue
  • Celle qui sentait venir l’orage, Yves Grevet, Editions Syros

Dans le cadre de ce prix littéraire, la RTS produit l’émission Lire Délire permettant à  des classes issues des sept cantons romands de présenter les romans en lice.

En savoir plus sur Florence Hinckel et sur Lire Délire.

Vous trouverez ce titre pour les adolescents dès 13 ans dans notre rayon Romans ado-adultes à la cote HINC (rouge).

Le dragon de Murevan de Marc Voltenauer

« Le village de Gryon, dans les Alpes vaudoises, est en émoi : dans le temple gît un cadavre, nu, allongé sur la table sainte, les bras écartés à l’image du Christ crucifié, les orbites vides et ensanglantées. À l’extrémité du couteau qui lui a transpercé le cœur, un message : « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres ! »

L’inspecteur Andreas Auer est rapidement convaincu que ce meurtre est le premier acte d’une mise en scène macabre et symbolique. Peu à peu, les secrets que certains villageois auraient préféré garder enfouis refont surface et viennent semer le trouble dans ce lieu d’habitude si paisible.

Ce premier épisode des enquêtes d’Andreas Auer le met aux prises avec un tueur redoutable, dans une véritable course contre la montre haletante et riche en rebondissements. »

Magnifique roman policier qu’on n’arrive pas à lâcher du début à la fin. Marc Voltenauer a parfaitement su brouiller les pistes afin de faire durer le suspense jusqu’au bout ! Avec une écriture très aboutie et une histoire très bien ficelée, on a hâte de découvrir les prochaines enquêtes de l’inspecteur Auer. / NFvoltenauer

Vous trouverez ce roman policier dans le rayon ado-adultes à la cote VOLT (blanc).

L’intérêt de l’enfant de Ian McEwan

À l’âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est une brillante magistrate spécialiste du droit de la famille. Passionnée, parfois même hantée par son travail, elle en délaisse sa vie personnelle et son mari Jack. Surtout depuis cette nouvelle affaire : Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort. Les croyances religieuses de ses parents interdisant la transfusion sanguine qui pourrait le sauver, les médecins s’en remettent à la cour. Après avoir entendu les deux parties, Fiona décide soudainement de se rendre à l’hôpital, auprès du garçon. Mais cette brève rencontre s’avère troublante et, indécise, la magistrate doit pourtant rendre son jugement.

mcewanMaladie, religion et affaires judiciaires, voilà trois sujets épineux que Ian McEwan a réussi à traiter magistralement. Il a su mélanger la froideur de la justice anglaise avec la douceur des personnages et de leur vie intime. Une écriture fluide, des personnages attachants et des rebondissements surprenants, un roman qui ne nous laisse pas indifférent.

Vous trouverez ce titre au rayon Romans ado-adultes à la cote MCEW (blanc).

L’homme idéal existe : il est Québécois

de Diane Ducret

Mesdames, seriez-vous capable de traverser l’Atlantique pour rejoindre un homme fraichement rencontré ? Notre héroïne, parisienne, trentenaire et célibataire est plutôt malheureuse en amour, jusqu’au jour où elle rencontre l’homme parfait dans une galerie d’art à Paris ! Elle, n’a pas hésité à sauter dans un avion pour rejoindre Gabriel, au fin fond du Canada.

Voici un concentré de bonne humeur. Des situations cocasses (où l’on peut parfois se reconnaitre), des expressions québécoises plus comiques les unes que les autres et des personnages drôles et attachants. Voilà la recette d’un roman qui se lit d’une traite au coin du feu !

Vous trouverez ce titre au rayon Romans ado-adultes à la cote DUCR (blanc).

homme_idéal

Le portrait des vaudois de Jacques Chessex

Cette année, la compagnie du Clédar a décidé d’adapter au théâtre « Le portrait des vaudois » de Jacques Chessex (1934-2009) , recueil de chroniques publié pour la première fois en 1969.

chessex-1Vous trouverez cet ouvrage et bien d’autres encore dans les romans ados-adultes à la cote : CHES (blanc). D’autres vaudoiseries vous attendent également en exposition.

Plus d’infos sur la pièce de théâtre sur le site du Clédar.

Post mortem de Carlos Bauverd

Résumé :

Printemps 2002, quelque part en Suisse romande, on enterre (discrètement) un vieil homme au passé chargé : l’un des rares citoyens helvétiques à avoir pris ouvertement – et ce dès avant la guerre – le parti de Hitler. Un pasteur lit au bord de la fosse un texte bref préparé par le fils défunt, sous la forme d’une lettre adressée à celui qui s’en va… rentré chez lui après la cérémonie funèbre, le fils s’installe à sa table de travail et commence à noircir furieusement du papier : il veut finir cette  » lettre « , achever de dire – de crier – tout ce qu’il a sur le coeur. Deux mois plus tard, la missive est devenue un livre : celui dont il est question ici. Où nous est conté à la fois l’itinéraire d’un esprit fourvoyé et la souffrance d’un enfant dont la vie, très tôt ; fut douloureusement partagée entre l’amour et la haine.

Né à Madrid en 1953, Carlos Bauverd est sociologue, longtemps porte-parole de la Croix-rouge internationale, puis directeur de communication au Bureau International du Travail (BIT). Il raconte dans ce récit autobiographique la relation difficile qu’il a entretenue avec son père, qui fut, dans la Suisse des années 30 et 40, un nazi notoire et qui le resta jusqu’à sa mort.

bauverdVous trouverez cet ouvrage dans les romans ados-adultes à la cote : BAUV (blanc).